Atelier – Le sexisme à l’université

Information

  • Auteurs : Philippe Dessus, LaRAC & Espé, Univ. Grenoble Alpes & Romain Laurent, DAPI, Univ. Grenoble Alpes.
  • Date de création : Septembre 2018.
  • Date de modification : 23 mai 2019.
  • Statut : Terminé.
  • Résumé : Ce document présente quelques éléments sur la question du sexisme à l’université (relations interenseignants, interétudiants, et enseignants-étudiants).
  • Voir aussi : Voir le Document Atelier : La menace du stéréotype.
  • Licence : Document placé sous licence Creative Commons : BY-NC-SA.

Un cas d’école : les remarques sexistes

Il est souvent supposé que le milieu de l’université est à l’abri de considérations et actes sexistes, du fait que les personnes qui y enseignent ou étudient sont cultivées. Pour autant, chaque année, de nombreuses personnes, majoritairement des femmes, abandonnent leur carrière d’enseignante ou leurs études en raison de harcèlement sexiste.

Des campagnes de sensibilisation au sexisme à l’université sont mises en place (par le Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche, à l’université de Genève, à l’Université Grenoble Alpes).

Sur le modèle du blog Paye ta shnek, créé en 2012 pour dénoncer le harcèlement sexiste dans l’espace public, les étudiants du Master 2 “Stratégies du développement culturel” de l’université d’Avignon ont lancé, en 2016, le blog Paye ta fac. Leur objectif : récolter les témoignages du sexisme ordinaire dans les universités et grandes écoles françaises. Humour graveleux, théories économiques douteuses sur la responsabilité des femmes dans le chômage de masse, poncifs sur la maternité et même harcèlement sexuel, le site montre l’étendue des remarques sexistes dans le monde de l’enseignement supérieur, loin d’être préservé de ces problèmes. Toutefois, comme pour beaucoup de témoignages, il est difficile d’authentifier chacun de ces témoignages : certains d’entre eux pouvant être de pures inventions.

Marianne Alex, enseignante-chercheuse en communication, est à l’origine de ce projet avec ses étudiants de master 2 :

« Le premier volet de notre projet sur l’égalité homme-femme à l’université consistait à repérer le sexisme sur le territoire de la fac. Les affiches des soirées étudiantes ont ainsi été un point de départ. Le second volet devait être numérique. Ce sont les étudiants eux-mêmes qui ont choisi le modèle du Tumblr Paye ta shnek ». Source : Les filles, elles sont coiffeuses ou infirmières, pas ingénieures

Tâche

  • Bien que les témoignages ne soient pas formellement authentifiés, mais à partir de la lecture (parfois éprouvante) du Blog Paye ta Fac, tentez de dédager une typologie des violences sexistes et sexuelles recensées. La lecture du site jumeau Paye ta recherche (sur le sexisme universitaire entre collègues) peut aussi être utile.
  • Quelles remédiations possibles au sexisme à l’université à court, moyen et long terme ?