Wikipédia et ses usages pédagogiques

Information

  • Auteurs : Philippe Dessus, LaRAC & Espé, Univ. Grenoble Alpes. Le quizz a été réalisé par Émilie Besse, projet ReflexPro.
  • Date de création : Juillet 2016.
  • Date de modification : 12 mars 2020.
  • Statut du document : En travaux.
  • Résumé : Ce document décrit les règles de fonctionnement de Wikipédia, la manière dont cette encyclopédie est perçue, notamment dans le milieu enseignant, et quelques possibles usages pédagogiques.
  • Licence : Document placé sous licence Creative Commons : BY-NC-SA.

Introduction

Toute personne voulant trouver des informations sur un sujet qu’elle connaît mal va taper un ou plusieurs termes dans un moteur de recherche. Le premier résultat qui va apparaître, quasi-certainement, est la page Wikipédia lié au sujet avec, si le moteur de recherche le permet, le début de son texte. Wikipédia est devenue, en quelques années, l’encyclopédie de référence, à tel titre que toutes les encyclopédies commerciales ont tour à tour stoppé leur édition sur papier. Plus significativement encore, tous les projets encyclopédiques sur internet (e.g., Veropedia, Knol) fondés sur l’écriture d’articles par des experts du domaine se sont vus stoppés (hormis Citizendium et Scholarpedia). Moatti [Moa15] indique d’autre part que la légitimité de Wikipédia comme encyclopédie en tant que telle n’est plus contestée depuis 2010. Les différentes recherches sur son utilisation par un public scolaire (au sens large) montrent qu’elle est très utilisée (voir notamment Sahut et ses collègues [SJMT15]).

L’image de Wikipédia chez les enseignants est partagée : si c’est un des sites les plus accédés en France (en mai 2016, il figure au 9e rang des sites les plus visités, avec plus de 16 millions de visiteurs, source médiamétrie), les enseignants ont parfois des difficultés à en prescrire l’utilisation à des fins pédagogiques parce qu’ils s’en méfient [SJMT15].

Pourtant, il a de nombreux avantages éducatifs : absence de publicités, mention d’informations neutres, processus d’écriture collaboratif et distribué orienté vers la production de savoirs pouvant être reproduit en situation scolaire. Ainsi, comme l’indique Beaude [Bea15], Wikipédia n’est pas seulement une encyclopédie, c’est aussi “un lieu de production et de transmission de connaissances encyclopédiques” (id. p. 42). À ces deux titres il devrait intéresser l’éducation nationale.

Nous pensons, avec d’autres, que ces problèmes sont principalement liés au fait que le fonctionnement de wikipédia est complexe, et donc mal connu. En acquérir une meilleure compréhension est indispensable pour en comprendre les avantages mais aussi les limites. Et, en retour, la faire utiliser par les élèves.

Ce que l’on sait

À première vue, le fait que n’importe quel lecteur puisse contribuer à Wikipédia est un des arguments qui revient le plus souvent dans les arguments de ses détracteurs : ses informations seraient peu valides, fluctuantes, donc peu fiables. On pourrait donc penser que Wikipédia a une organisation chaotique ou totalement libre. Ce n’est pas exact. Wikipedia s’appuie en effet sur 5 piliers.

Les 5 piliers de Wikipédia

  1. Wikipédia est une encyclopédie, ou plutôt un projet d’encyclopédie libre (voir sa page de garde). Elle adopte donc une perspective encyclopédique dans la description des savoirs : ce n’est ni un dictionnaire, ni une plate-forme publicitaire, ni un portail de ressources. Le fait qu’il soit un projet montre aussi son aspect inachevé, imparfait, mais aussi en devenir.
  2. Wikipédia adopte un point de vue neutre. La présentation d’une notion, d’un événement, doit se faire de la manière la plus neutre possible et présenter les différents points de vue existant, en référant à des sources fiables et vérifiables. Cela implique le refus de tout travail inédit : Wikipédia privilégie l’utilisation de sources secondaires ou tertiaires reconnues, de manière à éviter les polémiques (voir page Wikipédia Sources primaires, secondaires et tertiaires). Wikipédia n’est donc pas un lieu pour défendre des idées [Chi15].
  3. Le contenu de Wikipédia est libre et tout le monde peut l’utiliser, l’éditer et le distribuer. Cela contribue à la diversité des points de vue. Les articles n’ont pas un auteur et doivent de fait recueillir un consensus. Cela renvoie à la “sagesse de la foule” par comparaison à la “sagesse des experts”. La licence sous laquelle le contenu de Wikipédia est produit est l’une des moins restrictives : Creative Commons BY-SA, signalant qu’il peut être reproduit et adapté, même à des fins commerciales, sous réserve que la reproduction soit elle-même placée sous cette même licence. Cet aspect a également été critiqué et mal compris, notamment en France, où les différentes licences libres sont méconnues dans le milieu scolaire et universitaire et où “libre” signifie parfois “susceptible d’être pillé”. Toutefois, il faut noter que toutes les contributions sont listées et leur auteur apparaît dans l’onglet “Historique” de chaque page, soit par identifiant (nom ou surnom, soit par adresse IP)
  4. Les éditeurs doivent se traiter avec respect et civilité. Les contributeurs de Wikipédia fonctionnent comme une communauté, dans laquelle il est possible d’apprendre règles par l’usage et par l’exemple, du moment que les interactions soient respectueuses.
  5. Wikipédia a des règles révisables, hormis ces cinq règles-là.

Ces principes font régir une sorte de “logique évolutionniste” aux articles [Chi15], permettant aux articles (du moins, à certains) d’être peaufinés par éditions successives jusqu’à obtenir un statut particulier (“bon article”, “article de qualité”).

Liberté d’écriture et de sanctionner

Si n’importe quel utilisateur peut écrire, n’importe quel autre peut sanctionner [Car15]. De ce principe, relié au troisième pilier ci-dessus, a découlé une organisation très précise de sanctions et de contrôle, nécessaire dès lors que tout article n’a pas un seul auteur, mais de multiples.

Contrairement à la grande majorité des autres encyclopédies (qu’elles soient d’ailleurs sur papier ou électroniques), le contrôle du texte n’est pas a priori mais a posteriori [Bea15], passant d’un contrôle par l’expert (l’éditeur, l’auteur sélectionné par ce dernier) à un contrôle par tout un chacun (tout lecteur étant un contributeur potentiel, voir pilier 3). Les textes éditables par tous deviennent la propriété de tous, ce qui focalise le jugement sur le contenu plutôt que les individus. Dans la réalité, comme le fait observer Chiriac [Chi15], plus l’article traite d’un sujet complexe, moins il est édité par d’autres personnes que son auteur principal.

Les sanctions dans Wikipédia sont multiples. Tout d’abord, la sanction la plus “douce” est la révocation (revert), qui correspond à l’annulation de la modification la plus récente (aisément permise par le moteur du wiki) [Car15]. Ensuite, il est possible, via l’onglet “Discussion”, de discuter, commenter, ou commenter le commentaire de tout élément d’un article. Les commentaires peuvent porter, soit sur le contenu ou encore le rappel d’une règle. Bien évidemment, ces discussions doivent se faire dans le respect du pilier 4 ci-dessus. Différents bandeaux, d’insertion facile, facilitent le rappel des principales règles (e.g., “pas d’attaque personnelle”, “citez vos sources”).

La régulation dans Wikipédia

Broudoux [Bro15] précise les différents niveau de régulation de Wikipédia. Elle en dénombre trois :

  • le niveau des fautes procédurales : liées aux problèmes de délimitation des articles et des thèmes, de structure des articles, de référence, de neutralité, ou de civilité dans les discussions.
  • le niveau de la médiation : lorsqu’un problème n’a pu être traité par consensus au premier niveau, on lui attribue un bandeau spécifique (e.g., “page à supprimer”, “désaccord de neutralité”, “page de feu”) et une discussion peut débuter entre contributeurs totalisant un certain nombre de contributions. Des “wikipompiers” chargés de vérifier que les procédures ont bien été respectées, mais qui ne prennent pas part au débat sur le fond, peuvent soumettre au vote une proposition, qui doit ensuite être respectée.
  • le niveau des administrateurs : les administrateurs sont les seuls à pouvoir effectuer des actions “lourdes” (suppression ou protection de pages à la modification, blocage d’adresse IP de contributeur). Ils peuvent aussi réunir des comités d’arbitrage si le niveau précédent n’a pu régler le problème.

La validité des informations

L’une des conséquences du troisième pilier est que des informations inexactes ou controversables peuvent être aisément ajoutées (et, heureusement, supprimées) à Wikipédia. Il est à la fois important d’avoir à l’esprit ce point quand on consulte l’encyclopédie, sans pour autant ne le considérer que négativement.

Casilli [Cas15] documente la position des enseignants et universitaires à propos de Wikipédia. Des enseignants ou des chercheurs ont connu une certaine considération médiatique après avoir caviardé Wikipédia pour prouver qu’elle contenait des informations non valides (voir notamment le billet de L. Bonod Comment j’ai pourri le web).

Cela nous amène à nous intéresser aux pages les plus vandalisées de Wikipédia (i.e., ayant un ratio élevé de leur nombre de modifications invalidées/nombre total de modifications). Casilli [Cas15] indique, et c’est peu surprenant, que les pages dans ce cas ont trait au sexe, aux excréments, aux insultes, mais aussi à l’année de naissance supposée des vandales. Il indique aussi que les vandalismes sont très liés aux périodes scolaires et universitaires, ce qui laisse deviner leur jeune âge.

Le caractère ouvert de Wikipédia s’accompagne d’une grande vigilance de sa communauté envers les éditions (que Casilli nomme “vigilance participative”) : en moyenne, un vandalisme reste environ 1 min 30 avant d’être corrigé.

Les limites de Wikipédia

Bien évidemment, Wikipédia a des limites et certains ont pu même annoncer son déclin [Sim13]. Tout d’abord, le nombre de contributeurs actifs (plus de 4 modifications par mois) baisse régulièrement. Cela peut être dû au fait que la plupart des articles sont déjà plutôt avancés, rendant difficiles les contributions ultérieures, mais aussi à la complexité des règles pouvant décourager de nouveaux contributeurs. De plus, la proportion de femmes contributrices est faible (de l’ordre de 13 %) [Bea15]. Enfin, les contributeurs sont majoritairement d’Europe et d’Amérique du Nord [Chi15].

Les articles de Wikipédia sont de qualité inégale. Si on a pu montrer que, dans certains domaines des sciences de la nature [Gil05], les articles de Wikipédia étaient de tenue similaire à ceux des encyclopédies commerciales, cela ne vaut pas pour tous les domaines, notamment les sciences humaines. Le fait que Wikipédia soit un projet, donc présentant des articles nécessairement imparfaits, a souvent été présenté comme une critique importante (voir [Moa15]). C’est aussi, à l’inverse, l’une de ses forces que de présenter des documents libres et améliorables par tous.

Wikipédia : très utilisée mais méconnue

Il est frappant de constater combien, autant au niveau des élèves que des enseignants, Wikipédia est à la fois très utilisée et méconnue dans ses principes de fonctionnement.

Une étude [FM11] a consisté en une enquête auprès d’adolescents de 11-18 ans à propos de Wikipédia et ses usages. Ils montrent que 22 % d’entre eux ne connaissent pas le pilier 3 (tout le monde peut contribuer), pour 35 % de lycéens français. En France, le pilier 1 (encyclopédie) est plus connu et augmente avec l’âge des interrogés, même s’il reste 4 % d’étudiants de Master affirmant que Wikipédia est un blog [SJMT15]. Ces mêmes auteurs montrent que la connaissance factuelle de Wikipédia est très limitée (scores de 1,8 en collège, 2,5 en lycée, 3,6 en Master sur un questionnaire en 9 points).

Ce que l’on peut faire

La richesse de Wikipédia, mais aussi sa transposition en de nombreuses autres encyclopédies fondées sur le même principe, font qu’elle est d’utilisation précieuse en situation scolaire. Elle encourage la réflexivité, le travail collaboratif, le recours aux sources.

Faire connaître Wikipédia

Le plus important, comme le notent Sahut et ses collègues [SJMT15], est de ne pas imaginer que les jeunes, du seul fait qu’ils sont confrontés quotidiennement à internet et à l’ordinateur, en ont développé de fait une connaissance experte. Leur connaissance de Wikipédia et de son fonctionnement interne étant faible, il peut être utile de la leur faire connaître.

  • faire consulter. L’un des points qui peut agacer les enseignants est que Wikipédia puisse être vue comme la seule source d’informations fiables par leurs élèves. Leur travail, plutôt que de leur en déconseiller l’accès, serait de leur enseigner le recoupement de sources. Selon l’âge des élèves, on pourra utiliser les différents concurrents de wikipédia, sans compter la Wikiversité <https://fr.wikiversity.org/wiki/Wikiversité:Accueil>`_, comprenant des manuels de cours pour la plupart des disciplines universitaires.
  • faire connaître le fonctionnement de Wikipédia. Les enseignants peuvent faire connaître les 5 piliers de Wikipédia et les faire appliquer dans les utilisations de wikis éducatifs.
  • participer au wikiconcours. Des wikiconcours, dont le but est de faire améliorer, sur une durée de quelques semaines et collectivement, des pages de Wikipédia sont organisés régulièrement. En France et en milieu lycéen, ils sont organisés par le CLEMI et la fondation wikimédia (voir la page du concours 2015-16).

Faire éditer Wikipédia

  • faire contribuer. Comme l’indiquent Sahut et ses collègues [SJMT15] dans leur enquête sur l’utilisation de Wikipédia par des lycéens et étudiants français, seuls 5 % des interrogés disent avoir déjà contribué à Wikipédia, ce qui est inférieur aux chiffres d’autres pays comparables. Des universités, notamment américaines, intègrent la contribution à Wikipédia dans leur cursus, et les étudiants doivent contribuer pour avoir des crédits (ajouts ou ajout d’entrées) [Chi15].
  • travailler sur l’autorité des sources. Faire comprendre la différence entre source primaire, secondaire, tertiaire, ainsi que ce que peut être une source crédible, est un travail important (Boubée & Tricot 2011).

Citer correctement Wikipédia

Wikipédia étant hautement modifiable, il convient, lors de citations, d’indiquer la date à laquelle la page citée a été consultée.

Utiliser des wikis

Le logiciel utilisé par Wikipédia est accessible sur de nombreux autres sites, et est aisément installable. Les usages pédagogiques des wikis sont très divers et ont été bien répertoriés (cite:parker07). En voici quelques-uns tirés de ces auteurs, qui notent que l’intérêt principal d’un wiki est de permettre l’édition collaborative, mais aussi d’être assez intensivement utilisée dans les nouvelles approches pédagogiques intégrant les technologies, comme les classes inversées ou les MOOCs (Massive Open Online Courses) :

  • documentation de projets ;
  • fiches de résumés de livres lus ;
  • ressources de cours, syllabi, présentations (une présentation passée en cours peut ainsi être directement enrichie par les participants) ;
  • base de connaissances ou de concepts vus en cours (dictionnaire).

Quizz

Question 1. Quel est le premier pilier de Wikipédia ?

Question 2. Combien de niveau de régulation observe-t-on dans Wikipédia selon Broudoux (2015) ?

Question 3. Que faut-il faire lorsqu’on cite Wikipédia ?**

Webographie

Références

[Bea15](1, 2, 3) B. Beaude. De quoi Wikipédia est-elle le lieu ?, pages 41–54. Presses universitaires de Paris Ouest, Paris, 2015.
[Bro15]E. Broudoux. Wikipédia, objet de recherches : entre observations, expérimentations et co-constructions, pages 55–73. Presses universitaires de Paris Ouest, Paris, 2015.
[Car15](1, 2) D. Cardon. Surveiller sans punir. La gouvernance de Wikipédia, pages 15–40. Presses universitaires de Paris Ouest, Paris, 2015.
[Cas15](1, 2) A. A. Casilli. Le wikipédien, le chercheur et le vandale, pages 91–103. Presses universitaires de Paris Ouest, Paris, 2015.
[Chi15](1, 2, 3, 4, 5) E. Chiriac. Wikipédia, la chimère du savoir libre. Documentation et Bibliothèques, 61(4):159–166, 2015.
[FM11]A. J. Flanagin and M. J. Metzger. From encyclopædia britannica to wikipedia. Information Communication & Society, 14(3):355–374, 2011.
[Gil05]J. Giles. Internet encyclopedias go head to head. Nature, 438:900–901, 2005.
[Moa15](1, 2) A. Moatti. Postures d’opposition à Wikipédia en milieu intellectuel en France, pages 123–133. Presses universitaires de Paris Ouest, Paris, 2015.
[SJMT15](1, 2, 3, 4, 5) G. Sahut, B. Jeunier, J. Mothe, and A. Tricot. Qu’apprennent les jeunes usagers à propos de Wikipédia ?, pages 149–191. Presses universitaires de Paris Ouest, Paris, 2015.
[Sim13]T. Simonite. The decline of wikipedia. MIT Technology Review, 2013.